Tesla Model 3 en hiver : conseils et astuces de conduite à connaitre (Tesla Model Y, Model S et Model X aussi !)

En hiver, lorsque les jours raccourcissent, que les températures fraichissent et que les sommets ou les routes blanchissent, nos autos électriques sont soumises à des contraintes classiques pour des autos (route glissante, gel) mais aussi à des contraintes spécifiques liées à la batterie et au poids de ces dernières. Ce dossier est consacré à tout ce qu’il faut connaitre à l’approche de l’hiver lorsque l’on conduit une Tesla Model 3, S, X ou Tesla Model Y.

Tesla Model 3, Model Y : Freinage en hiver

Avec une batterie froide, sachez que le freinage régénératif est très réduit, le temps que celle-ci se réchauffe. Un indicateur affiche la limite de freinage permise par la batterie. Prudence donc pour ceux qui sont habitués à un frein automatique fort, caractéristique de la conduite Tesla qui en général sollicite très peu les freins (selon le réglage choisi dans les paramètres de conduite de sa Tesla).

Dans les cas extrêmes, la batterie froide est signalée par un petit flocon de neige bleu qui disparait lorsque la batterie a repris une température normale. Cela signifie que la batterie ne pourra délivrer sa capacité habituelle tant qu’elle ne se sera pas réchauffée, ce qui se fait en pré-conditionnant, en conduisant ou en rechargeant.

pourquoi Tesla affiche flocon de neige quand il fait froid

Tesla Model 3, Model Y : la batterie et la recharge en hiver

C’est physique et c’est un classique à connaitre lorsque l’on conduit une auto électrique : l’autonomie qui était au beau fixe durant l’été, fond comme neige au soleil lorsque la bise et le froid sont venus. Cette baisse d’autonomie hivernale des autos électrique peut aller jusqu’à 20 ou 30% de la caacité en moins, selon la température et le vent. Mais ce n’est pas tout, le chauffage (et la climatisation) vont également ajouter de la dépense énergétique supplémentaire comparé à l’été. Il convient donc de bien anticiper cette diminution de l’autonomie pour ne pas se trouver juste en arrivant au prochain super chargeur ou lors du retour à son domicile. au passage, si besoin de réduire sa consommation, outre lever le pied de l’accélérateur, baisser la nervosité de la voiture va aider, par exemple en passant en mode confort s’il est disponible sur votre Tesla.

Astuce chauffage Model 3 : en cas de besoin d’économiser de l’électricité, sachez que le chauffage des sièges est moins énergivore que le chauffage de l’air du véhicule, surtout sur les modèles dépourvus de pompe à chaleur (Model 3 avant 2020) Privilégiez cette solution pour gagner quelques kilomètres sans avoir froid si la batterie est presque vide.

combien de sieges chauffants dans Tesla model 3 Y S X

Autre impact du froid sur une batterie, la réduction de la vitesse de recharge ! C’est pourquoi il est préférable de recharger (au superchargeur en particulier) lorsque l’on arrive à destination après son trajet, plutôt que de le faire le lendemain matin au moment de repartir. De même, sur la route par temps froid, il peut être utile de faire préchauffer la batterie avant la recharge. Pour cela, même si la route vers le prochain super-chargeur est connue, programmer le superchargeur comme destination dans le GPS permet de lancer son préchauffage, ce qui va augmenter la vitesse de recharge, pratique lorsqu’il fit un temps glacial pour passer moins de temps à la recharge.

Sinon, toujours pour optimiser la consommation de batterie en hiver, il faut utiliser la fonction de pré-chauffage en particulier le matin lorsque l’on part de chez soi et que la batterie était en charge, c’est alors l’électricité de recharge qui est mobilisée pour le préchauffage, plutôt que la batterie, permet. Le mode « Départ programmé » est justement là pour ça dans les paramètres de climatisation et s’active avec la sélection de « Programmer » pour définir l’heure quotidienne à laquelle vous souhaitez être prêt à partir).  Pratique également dans ce même esprit d’utiliser l’énergie de la maison plutôt que celle de la batterie : lancer le pré-conditionnement avec l’application Tesla  (rubrique « Climatisation »,  « Activer ») et si la voiture dort dehors, alors anticiper le dégivrage depuis l’app lorsqu’elle est branchée permet d’éviter de toucher à la batterie : ouvrez l’application Tesla et sélectionnez « Climatisation » puis appuyez sur l’icône de dégivrage.

Suprchargeur de bernin grenoble : recharge tesla

Dernier conseil : en hiver, il est conseillé de laisser la voiture branchée la nuit, afin que la batterie, qui est maintenue automatiquement à une certaine température, soit réchauffée par l’électricité en provenance de la prise de courant et pas par la précieuse énergie stockée dans la batterie.

En cas de gel ! Attention aux essuie-glace et rétroviseur, gel de la trappe de recharge ?

Lorsque la neige ou le verglas est prévu, pensez à placer les essuie-glaces en position d’entretien ( Dans « Contrôles » , choisir « Entretien » et  « Mode d’entretien des essuie-glaces »,  « Activer ») et à désactiver le rabattement automatique des rétroviseurs pour empêcher qu’ils gèlent dans cette position.

Désactivation du rabattement automatique des rétroviseurs :

sur la Model S et le Model X, appuyez sur « Contrôles » > « Véhicule » > « Rabattement automatique des rétroviseurs ».

Sur la Model 3 et le Model Y, appuyez sur « Contrôles » > « Contrôles rapides » > « Rétroviseurs » > « Rabattement automatique des rétroviseurs ».

Enfin, le matin, une fois l’auto gelée, pensez à utiliser la fonction dégivrage depuis l’app Tesla un bon moment avant de partie … Et hop : glace et neige vont fondre avant d’arriver à la voiture pour partir. Si la trappe de recharge est gelée, la fonction dégivrage permet de le réchauffer.  Et avant de monter dans la voiture et de partir, pensez aussi à retirer neige, boue et glace qui masquent les capteurs et caméras utilisées pour l’autopilot.

Voir aussi cet article sur les alertes d’autopilot temporairement indisponible :

Tesla Model 3, Model Y : pression des pneus en hiver

On le sait, un bon gonflage des pneus est important sur toutes les autos, que ce soit pour l’usure des pneus ou pour la tenue de route ou encore pour l’économie de carburant. Des pneus gonflés au bon niveau améliorent l’autonomie des autos électriques. Avec les capacités de nos Tesla, particulièrement pour les modèles SR+, l’autonomie est un aspect important et ceci encore plus en hiver comme on l’a vu ci-dessus. Mais l’hiver et surtout le froid fait baisser mécaniquement la pression des pneus, il est donc très important de bien songer à les gonfler régulièrement pour rester à la pression préconisée. Des alertes sont prévues sur l’écran de la Model 3 ou Model Y notamment lorsque la pression est trop faible, grâce aux capteurs de pressions installés au niveau des valves de gonflage, mais mieux vaut ne pas attendre d’en arriver à une alerte qui surviendra forcément en roulant, à un moment non choisi. En été, mais encore plus en hiver, pensez donc à vérifier régulièrement la pression des pneus, au besoin avec un chargeur 12V à brancher dans l’auto ou un sans-fil comme on a pu en voir dans notre dossier sur les accessoires indispensables pour Model 3 et Model Y.

Tesla Model 3, Model Y : conduite sur neige et démarrage

N’oubliez jamais que les voitures  électriques, les Tesla notamment, sont alourdies par le poids des batteries, cela signifie  que la voiture sur route enneigée ou glissante va être plus longue à s’arrêter. Méfiance donc dans les descentes en montagne au retour du ski ou de sorties, le pied se devra d’être léger et surtout de bien anticiper courbes et changements de directions, en particulier en descente si il y a de la neige ou du verglas !

Et lorsque c’est la neige fraiche qui s’est installée, là encore avec son poids, l’auto peut avoir du mal à se sortir de ces conditions. Pensez alors à utiliser le mode « Slip start » ou « anti-patinage ». Il se trouve dans la rubrique Contrôles > Conduite > Anti-patinage > Slip-Start des paramètres.

Mais le mieux reste d’être équipé d’équipements pour la neige (pneu neige, chaîne ou chaussette adaptés), c’est l’objet de la section suivante !

Tesla Model 3 et Y : pneu neige, chaines, chaussettes

C’est un élément majeur de la sécurité pour qui circule en hiver, que ce soit chez soi en zone rurale ou montagneuse ou pour qui se rend en station au ski par exemple : il faut privilégier des équipements hiver. Ceux-ci sont variés, cela va du train de quatre roues équipées de pneu neige, aux pneus pour Tesla 4 saisons (ou toute saison selon les fabricants) en passant par les chaînes à neige ou encore les chaussettes et autres « chaines textiles » originales.

Tous ces équipements et le choix de pneus neiges, de chaines et de chaussettes pour Tesla Model 3 (adapté à la taille des pneus) est abordé dans ce long dossier ici sur QeleQ.

En outre, au delà de l’aspect sécuritaire, s’ajoute depuis le 1er novembre 2021, une dimension légale puisque la Loi Montagne rentre en application. Elle oblige les conducteurs à être équipé d’un équipement pour la neige (pneu 4 saisons,pneu neige, chaine, chaussette) dans une cinquantaine de départements et dans des milliers de communes (de montagne mais pas que). Ceci que l’on y habite ou que l’on ne fasse qu’y passer ! Cette obligation est instituée à partir du 1er nov. 2021, chaque année de cette date au 31 mars.

Tous les détails sur cette Loi Montagne et les départements et communes concernées sont à retrouver dans notre guide ici !

panneau equipement pneu neige et chaine obligatoire suite à loi montagne 2 novembre 2021

 

 

 

Bon plan Accessoires Tesla
Profitez de 10% de réduction sur les accessoires Tesla de chez Greendrive-Accessories en utilisant notre code promo « QELEQ » ici, et 10 € de réduction en plus via notre parrainage -> catalogue Green Drive à découvrir ici
Pour ne rien manquer de l'actu électrique :
Clé USB Tesla
Test clé USB Greendrive pour Tesla Sentinelle et Dashcam (compatible Android, iPhone, Mac, PC)